we sign it - #Désarmons pour un monde meilleur

#Désarmons pour un monde meilleur

Tandis que le monde entier affronte la pandémie virale et la menace climatique, la France fabrique des armes, les vend à des pays en guerre, et consacre des milliards à développer son arsenal atomique. Exigeons qu’elle se mette plutôt au service de la vie, arrête ses ventes d'armes, et négocie avec les Etats concernés l'élimination totale et contrôlée des armes nucléaires et radioactives. 

Pétition au Président de la République et au Parlement français

- Tandis que le monde entier se mobilise contre la pandémie du coronavirus,
- Que des millions de citoyens de tous pays réclament, à l’appel du secrétaire général de l’ONU, l’arrêt de toutes les guerres,
- Que le changement climatique menace l’équilibre de la planète et la survie de l’humanité,
- Que les besoins les plus élémentaires de millions d’êtres humains ne sont pas satisfaits,

La France, 3e marchand d’armes du monde après les Etats-Unis et la Russie, continue à fabriquer, vendre et livrer ses armes à des pays en guerre.

La France et huit autres Etats dotés d’armes atomiques consacrent des sommes faramineuses à préparer une guerre nucléaire qui peut, à tout instant, anéantir l’humanité.

La France a dépensé des centaines de milliards pour fabriquer des bombes et des missiles atomiques, et dépense 14,5 millions d’Euros par jour - 37 milliards d’ici 2025 - pour en fabriquer de nouveaux.

La France, « patrie des droits de l’Homme », estime nécessaire de pouvoir faire un milliard de morts avec ses 300 bombes H.

La France, défenseur du droit international, bafoue depuis 1992 l’article 6 du TNP (Traité de Non-Prolifération nucléaire) qui l’oblige à négocier avec les autres Etats concernés l’élimination de toutes les armes nucléaires.

La France, le 31 mars 2020 en pleine pandémie, simule dans le ciel de Bretagne une frappe atomique, avec un missile 20 fois plus puissant que la bombe qui anéantit Hiroshima le 6 août 1945.
Dans cette opération « Poker », un avion « Phénix » qui, quelques jours plus tôt, transportait des malades du coronavirus, a pris part au massacre programmé de millions de personnes.

Nous ne voulons plus de cette France à deux visages, fraternelle d’un côté, criminelle de l’autre.

Nous voulons que sa politique étrangère et sa politique de défense respectent sa devise républicaine, ses valeurs, sa constitution.

D’après un sondage de l’IFOP, 85 % des Français veulent que leur pays participe à l’abolition des armes nucléaires et radioactives. Ils veulent aussi être consultés et entendus sur cette question vitale.

C’est pourquoi nous demandons

- Au Président de la République :

o d’interrompre les exportations d’armes de la France
o de suspendre jusqu’à nouvel ordre le fonctionnement des usines d’armement
o de suspendre les manœuvres militaires liées à l’arme atomique
o d’inviter tous les Etats concernés à négocier l’élimination complète et contrôlée des armes nucléaires et radioactives.

- Aux députés et sénateurs :

o de cosigner la Proposition de Loi signée par 43 parlementaires, visant à organiser  un référendum sur la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires et radioactives.

o de lancer un grand débat national sur l’abolition des armes d’extermination (nucléaires, biologiques, chimiques et émergentes) et sur le désarmement dit « conventionnel », comme moyens de bâtir après la crise du coronavirus un nouveau monde, un monde de paix, libre, juste, fraternel.

Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN)
31, Rue du Cormier – 17100 - SAINTES
Tél : 33 (0)6 73 50 76 61
contact@acdn.net    www.acdn.net

*****
PRECISIONS

Oui, c’est vrai : la France a bien simulé une frappe nucléaire de 300 Kt sur la Bretagne dans la nuit du 31 mars au 1er avril 2020 (récit du journaliste Jean-Marc Tanguy, spécialiste des questions militaires, sur son blog) : En pleine épidémie, la France montre que sa force de frappe est intacte (article du Télégramme de Brest du 1er avril 2020). Ce n’est pas un poisson d’avril.

Word - 17.6 ko

Oui, c'est vrai, la France estime indispensable pour sa sécurité de conserver et entretenir quelque 300 bombes H d'une puissance nominale de 100 à 300 Kt, capables de faire chacune, à l'aune d'Hiroshima, entre 1,7 et cinq millions de morts. C'est ce qu'elle appelle sa "stricte suffisance".

Oui, c’est vrai, la France vend des armes à des pays en guerre, contribuant au massacre de civils et d’enfants yéménites, bafouant le traité sur le commerce des armes qu’elle a signé en 2014. Ventes d’armes : le député Sébastien Nadot dénonce un mensonge d’État (6’ 45’’)

Oui, c’est vrai, il existe une Proposition de Loi visant à organiser un référendum pour abolir les armes nucléaires et radioactives (Le Monde, 14 février 2020). Pour être déposée, elle doit recueillir les signatures de 185 parlementaires et en a reçu 43 pour le moment. N’hésitez pas à solliciter vos députés et sénateurs.

PDF - 493.7 ko

Proposition de Loi

PDF - 453.7 ko

Formulaire de signature


Pensez à diffuser aussi cet appel sur les réseaux sociaux :

  • mail
  • facebook
  • linkedin
  • reddit
  • twitter
  • viadeo


Signer

Diffusez auprès de votre entourage